Nouvel an à Berlin

Oui, le Nouvel an c’est terminé, 2015 c’est so… 2015. Mais si vous êtes un early planneur, à vos stylos. On dit qu’à Berlin c’est la fest toute la nacht, en particulier à la Saint-Sylvestre et Titi – oui j’ai progressé en allemand ET en blagues. Berlin en quelques points, c’est par ici.

P1400823Alexander Platz

Plutôt que de vous faire un abécédaire des « quartiers à voir absolument ! » ou des « adresses que seul moi connait ! » qui peuplent déjà la toile, je vous donne mon expérience perso.

  • Berlin, ville immense aux quartiers divers

Berlin Est et Ouest n’existent plus, mais les vestiges sont toujours là et les différentes ambiances s’en ressentent. Le vieux centre (mitte) est très bien entretenu, so cosy. Côté Est, c’est un peu plus l’anarchie. Dans certains endroits, c’est carrément trous béants dans la terre et chantiers de construction le long des voies ferrées désertes. Mais c’est aussi du street art florissant à tous les coins de rue et des œuvres d’artistes du monde entier sur le pan de mur le plus connu, l’East Side Gallery. On longe le mur comme un pèlerinage à la découverte de ces fresques symboliques. On a aussi les tours de béton grisonnantes plutôt moches et la modernité qui tente une percée. Bref, une architecture intéressante et pour tous les goûts.

MurAnother break in the wall

  • Ça pétarade à foison

Le soir du 31 et même la veille – et pourquoi pas le lendemain aussi ?!- Berlin est littéralement assiégée. Les pétards sont autorisés à la vente dans le pays et les Allemands s’en donnent à cœur joie (quand je dis pétards, je dis fireworks et lumières dans le ciel, qu’on soit bien clair). Ça pète dans tous les sens, des petits, des gros, dans les airs, par paquets de 10, tout y passe. Dans les rues c’est la folie et le point culminant – donc à éviter à tout prix – c’est aux alentours de minuit. Un conseil, ne restez pas dehors. Oubliée la Porte de Brandebourg et son rassemblement géant (un million de personnes, le plus grand d’Europe – on a même raté les Tokio Hotel, c’est dire).

P1410015Mitte

Impossible de ne pas se laisser prendre au jeu, puisque des pétards sont même offerts dans les bars (avec des beignets, allez savoir pourquoi). Dans notre cas, ils n’ont jamais fonctionné (#lamalchancedutouriste).

P1400877Porte de Brandebourg, post-concert Tokio Hotel

  • Berlin à l’ère glacière

A Berlin, le top c’est de se prélasser en terrasse, les pieds dans la Spree. Sauf en hiver. Les deux premiers jours de notre visite, il a fait 0°C, ce qui était tout à fait supportable. Les deux derniers en revanche, -10°C avec un petit vent sympa, sensation -18°C. Et là, c’est le drame. Il faut calculer la moindre sortie, le moindre peton dehors et le champ lexical des conversations devient tout à coup très restreint : « il fait froid » (un classique), « je sens plus mes mains », « j’ai le nez gelé », « Il fait encore plus froid là non ? »

P1400888Mémorial de l’Holocauste

  • L’histoire nous fait de l’oeil

Je ne vais pas vous faire tout le topo, tout le monde connait l’Histoire : 1945 et la guerre, 1981 et la chute du mur… Berlin est le symbole de tant d’éléments de la grande Histoire qu’il est fascinant de s’y promener. Si le froid vous tenaille, allez donc voir le Musée des Juifs de Berlin, immensité qui vous prendra au bas mot 2h30. Droites filantes, géométrie, le noir et le blanc, le vide, l’impression de solitude et la perte de repères… L’architecture du 1er étage  est un rappel au traitement des Juifs durant la 2nde Guerre Mondiale. The Void est particulièrement angoissant, le principe : marcher sur des centaines de têtes en métal pour entendre résonner l’écho, symbole de la détresse d’un peuple opprimé (#bonheuretallégresse). Le reste des étages vous refait l’histoire des Juifs en Allemagne depuis… eh bien aussi loin qu’ils ont pu trouver.

P1400971The Void

Dans la version frigorifiée, vous avez Checkpoint Charlie, célèbre point de passage entre l’Ouest et l’Est, qui consiste en une cabane, deux acteurs jouant les soldats américains faussement rustres et un joli sapin de Noël.

P1400976

 

  • Les boites : mission – quasi – impossible

Outre les quartiers des bars de Prenzlauer Berg et Friedrichshain, Berlin, c’est le monde de la nuit par excellence et les boîtes électro. Le Berghain, c’est THE boite de night de Berlin. Sven, son videur légendaire n’a que deux mouvements de tête à son actif : ja et nein. Le plus souvent c’est nein, et vous ne saurez jamais pourquoi. Avec une queue de deux heures et un froid tenace, on a décidé de contrecarrer les plans machiavéliques de Sven. C’est-à-dire s’auto-recaler. En rentrant au bercail, on a découvert que le Berghain, c’est en fait un peu flippant : drogues dures et chambres obscures, finalement on ne regrette pas vraiment.

Autre nuit, autre refus, d’une boîte dont je tairai le nom. Notre tour venant, nous fîmes les bons enfants. Erreur grossière : on se fait éjecter par une sorte de maquerelle déguisée en léopard nous disant que nous ne sommes pas assez « détendus » et surtout… français. Ah. On repart donc avec notre détente à la française.

Nous avons finalement réussi notre migration vers une boîte techno répondant au doux nom de Suicide Circus, aux faux airs de squat. Le tout donnant sur les voies ferrées. Berlin style.

P1400829Suicide Circus

  • La gastronomie allemande qui tient chaud

Comme tout bon touriste qui se respecte, on se la joue « local » avec la wurst, produit phare (saucisse quoi) : dans du pain (hot-dog), du curry (le fameux currywurst), du chou… Bref une nourriture qui tient au corps, parfait pour lutter contre le froid – et les soirées.

P1400878In Wurst we trust

En version soirée, c’est litron de bière pour arroser le tout dans les tavernes remplies de bons vivantes qui crient des chansons (paillardes ou non, selon l’heure).

P1400987Tavernes

Pour la faire courte : Berlin c’est cool (conclusion un peu plate, mais vous avez le détail) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s