A table : Okonomiyaki

L’okonomiyaki est une spécialité de la région d’Hiroshima. C’est un délice pour les yeux et pour le palais (pour les yeux, ce n’est pas flagrant mais vous allez comprendre)

Le plat est souvent décrit comme une crêpe salée, mais c’est bien plus que ça. Je vous raconte. D’abord, il y a plusieurs sortes. Si vous le faites vous-mêmes, on appelle ça un teppanyaki.
Pour goûter à cette spécialité d’Hiroshima, on se rend dans un restaurant spécialisé de… Tokyo (oui, 1er fail). Sur chaque table, on trouve une planche/plaque de cuisson. On vous apporte les ingrédients et à vous de jouer. C’est très sympa à faire, presqu’un cours de cuisine en direct. SAUF qu’on ne comprend pas grand-chose et les ingrédients sont difficiles à repérer (parce qu’inconnus pour la plupart). En tout cas c’était bon !

Deuxième tentative, on veut un truc de pro. On laisse tomber le DIY (do it yourself, oui  je sais que vous connaissez) et on se rend à Hiroshima, pays de l’okonomiyaki. On va dans un restaurant spécialisé, où les chefs le font devant vous. Même principe, mais par des mains expertes donc. Apparemment l’okonomiyaki ne se mange que faite sur place. Quand je parle de restaurant, c’est un doux euphémisme. L’endroit en question se trouve, enfin possède, le 3e étage d’un centre commercial. C’est un lieu très réputé dans toute la ville. En haut, des petits coins resto partout, avec des gens attablés tout autour de la plaque géante de forme carrée. Il y fait très chaud, les chefs s’activent et les Japonais (zéro touriste) prennent leur temps. Une ambiance très sympa qui nous encourage à prendre un petit verre (ou trois) de saké chaud, que j’apprécie de plus en plus à mesure du voyage.

L’okonomiyaki prend un certain temps à se faire. En attendant, un papi japonais entame la conversation. C’est un moment très chaleureux malgré la communication difficile. Il parle un peu anglais, mon copain parle un peu japonais, et moi je sais sourire et secouer la tête : on s’amuse bien ! Il nous demande pourquoi on ne prend pas de vin et nous dit que le saké c’est ce qu’il préfère. Confidence, si nos verres sont remplis à ras bord c’est parce que nous sommes touristes et que les cuistots veulent qu’on revienne ! Notre charmant papi commence lui aussi à sentir les effets des effluves de saké et commande un verre pour trinquer avec nous. Il nous dit qu’il est en vacances avec son frangin et sa femme, il est vraiment touchant. Mais il est temps pour lui de partir et pour nous d’observer la préparation de l’okonomiyaki.

restaurant_Japon

C’est parti

Une préparation de pâte est directement posée sur la plaque chaude. On y ajoute du chou blanc, les nouilles (soba ou udon, à votre bon cœur), et autant de pousses de soja, puis des oignons verts, du porc, des choses croquantes et marrons (mystère non résolu à ce jour) et on recouvre d’une 2e pâte qui a cuit entre temps. C’est au tour de l’œuf, étalé sur la pâte, puis une sorte de sauce barbecue à la japonaise et des herbes vertes (plus ce que nous avons raté, mal vu, pas compris. Bref.).

 

On découpe en suite notre galette avec une spatule et on dépose le tout dans de petites assiettes. Couper une sorte de tarte molle qui part dans tous les sens avec des tiges de bois, je vous laisse imaginer… Pendant qu’on savoure la 1ère part, le reste continue à cuire et tout au long de la dégustation, on obtient des textures différentes. C’est très riche en saveurs et consistant, tout ce qu’il nous fallait après trois verres de saké et par un jour de pluie ! Petit aparté, j’en aurais mangé en plein cagnard que ça n’aurait rien changé, je suis fan.

okonomiyaki

L’okonomiyaki est déclinable à souhait, et mille et un ingrédients peuvent la composer, avec une même base : viande ou poisson, tempura, kimchi… Une explosion en bouche, comme diraient les cuistots, une galette à la japonaise à essayer de toute urgence !

 


Okonomi-mura, 〒730-0034, Hiroshima 中区新天地5−13

Ou plus proche, rue Saint-Anne, Paris

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s