Japon#8 – Les temples de Nara

Nara, la cité des temples, est l’ancienne capitale du Japon – ce qui nous renvoie tout de même au 8e siècle. A cette époque, des centaines de temples ont surgi de la terre et sont désormais classés au patrimoine mondial. Trêve de bavardages, petit aperçu de quelques monuments marquants.

La ville-temple

Nara se trouve à une heure de Kyoto en train de banlieue. C’est une petite ville et en arrivant à la gare, on comprend tout de suite que tous les chemins mènent aux temples. On suit donc les flèches vers le parc, qui concentre la plupart des temples. Arrivés à 9h, le soleil est déjà très chaud et la foule pas encore dense. Timing parfait.

daim_forêtPromenons-nous dans les bois

Tōdai-ji et le Grand Buddha

Je veux absolument voir le fameux Grand Buddha tranquille sans personne, alors on se presse vers le plus grand temple du parc, le Tōdai-ji. Après 15 minutes de marche, on aperçoit enfin le temple orné de cornes de daim en or. Oui. Ici les daims c’est quelque chose.

Le Tōdai-ji et ses cornes en or

Mais revenons au temple. On paie un droit d’entrée ridicule et on arrive dans le jardin. En face se dresse la bâtisse. Sur le pas de la porte – de quelques tonnes- on ne peut s’empêcher d’être impressionné : 1 – je n’avais jamais vu de Bouddha avant le Japon ; 2 – un Bouddha de bronze version 15 de mètres de haut, ça fait son petit effet. Des hommes réorganisent le sanctuaire à ses pieds et on se rend encore plus compte de sa taille gigantesque. Le grand Buddha est aussi appelé le Daibutsu.

Le grand Buddha ou le Daibutsu

Pour faire simple, c’est le dieu des dieux. Il inspire le respect ce Daibutsu, assis dans la position du lotus, avec sa main qui invite. Des lotus sont disposés à côté de lui. De chaque côté de ce mastodonte, de plus petites divinités bouddhiques, Agyo et Ungyo, le protègent. Mais c’est l’heure des écoliers, et les casquettes jaunes, vertes et rouges (pour distinguer les groupes) affluent pas centaines. Il est temps de fuir partir.

Les petits écoliers

Kasuga Taisha (Kasuga Grand Shrine)

Pour accéder au prochain sanctuaire, ça grimpe, mais on s’accroche. A travers les arbres et les glycines géantes, un long chemin bordé de lanternes en pierre annonce le sanctuaire Kasuga. C’est féérique.

On y voit même une procession bouddhiste et une « messe » (je doute que ce soit le terme). Les daims, les lanternes et la forêt, on se croirait dans un autre monde et malgré la foule, c’est une atmosphère propice à la réflexion.

messe_bouddhisme_forêtLa messe est dite

Temple Nigatsu-do

En s’éloignant, on arrive au temple Nigastu-do, un magnifique endroit par chance peu prisé. En haut, on a une vue superbe sur Nara et ses alentours. Les énormes lanternes du temple, la vue, l’ambiance, c’est la sérénité à l’état pur.

 

Daims dingos

A Nara, le vrai fun, ce sont les daims. Ces animaux sont sacrés au Japon, voire même reconnus comme les messagers des dieux (eh ouais). Ils sont partout dans Nara.

Fontaine-daim sacrée

Pas farouches les bêtes, il faut dire que des « crackers spécial daim » sont à disposition des touristes pour quelques piécettes. Si les daims voient le précieux sésame, ils n’hésiteront pas à vous bousculer un peu – vous êtes prévenus. D’autres ont l’air blasé et trottinent comme si le monde n’existait pas. Ou bien rentrent dans les magasins, ce qui donne lieu a des situations plutôt comiques.

 

Nara vous offre les plus anciens temples du pays, des daims à courser et un bouddha en or ! Largement faisable En une journée, c’est un passage obligatoire si vous êtes à Kyoto.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s