Japon#5 – Top 5 des temples à Kyoto

Je me suis longtemps demandée comment vous raconter Kyoto, tant il y a de choses à voir. Je me suis donc appliquée à faire un top cinq des temples, et croyez-moi ça n’a pas été facile. Tout, vous saurez tout sur le shinto (enfin, vous pensiez à quoi ?).

Sanctuaire Fushimi Inari Taisha : le must

Les torii rouge dans la montagne

Situé en banlieue proche de Kyoto, ce sanctuaire datant du 8e siècle et dédié aux dieux de l’agriculture est de loin mon préféré. Les milliers de torii rouge serpentent la montagne pour arriver tout en haut, au sanctuaire final. Un torii, c’est une sorte de porte d’entrée vers un sanctuaire shinto. On se perd à loisir dans la multitude de temples en chemin. Il faut 2h pour arriver au sommet. Le soleil perce entre les bambous, la forêt parfois dense et les portes rouges. Au soleil couchant, entre les chats sauvages et les touristes presque inexistants, l’atmosphère est magique.

La montée est lente, on doit s’arrêter à mi-chemin car le site ferme en soirée. Nous redescendons accompagnés d’une famille russe, et on se retrouve dans un village au cœur de la montagne, une partie un peu plus éloignée du sanctuaire. Tout est fermé, l’ambiance qui règne est surnaturelle.

Si vous ne devez visitez qu’un sanctuaire, c’est celui-ci sans hésiter. Un des moments les plus marquants de ce voyage au Japon.

L’ensemble Tô-ji / Kiyomizu Dera

Vue depuis le temple

Ok, je triche un peu avec mon deux-en-un, mais c’est pour mieux vous séduire, mon enfant (merci le chaperon rouge) et surtout, rajouter un temple à ma liste. En fait ces deux temples sont dans le même quartier et même à quelques minutes l’un de l’autre, ce serait donc une honte de les séparer sur le papier. L’arrivée à la pagode To-ji est magnifique dans cette petite rue qui donne droit sur elle.

Au-delà de la pagode, c’est tout le quartier d’Higashiyama qui est magique, dont je vous ai déjà parlé ().

Kiyomizu Dera dans les arbres

Le temple dans les arbres

Le temple de Kiyomizu Dera est un temple emblématique et parmi les plus prisés des touristes. Quartier ancien en plein cœur de Kyoto et temple dans les arbres y font beaucoup. Ou monte à la pagode et au temple pour admirer la vue et la nature environnante.

On descend ensuite vers la cascade Otowa. Dans de nombreux temples, on trouve de l’eau, encore mieux si c’est une source. Il faut généralement recueillir l’eau à l’aide d’une sorte de casserole, se laver les mains et faire une prière.

Nanzen-ji, le jardin zen

Jardin zen

Le temple bouddhiste de Nanzen-ji, toujours dans le quartier d’Higashiyama, recouvre une surface impressionnante. Outre le temple imposant en bois marron (pas rouge cette fois), on se balade tranquillement sur les sentiers, en admirant ça et là les temples plus petits. Mais le top, c’est le jardin zen.

Les deux euros en extra (les temples sont généralement gratuits mais pas les jardins) valent largement le coup d’oeil. Le jardin est petit mais incite à la contemplation. J’en connais un qui ne voulait plus repartir.

Temple Chion-in

Le cimetière de Chion-in

Le massif temple Chion-in est une merveille quelque peu délaissée des touristes. Profitez-en ! La porte en bois brun est l’une des plus imposantes du Japon, parait-il. A l’image de la cloche de 1633, de 74 tonnes. On se sent petit en religion shinto. Ce complexe n’est que marches (et temples bien sur). Lorsqu’on s’éloigne un peu du chemin principal, on tombe sur des bijoux de sérénité avec des temples parfaitement entretenus (et une grosse tête de Bouddha à la fenêtre).

Sérénité que nous avons malencontreusement rompu à cause de ces maudites abeilles tueuses. Mais ne nous étalons pas sur ce moment gênant où nous sommes partis en courant (hum).

Le Kinkakuji – Pavillon d’or Je termine ce top 5 par une seule et unique photo du Pavillon d’or. Non pas que je veuille garder tout l’or pour moi (haha), mais nous avons gentiment été poussés vers la sortie. Le Pavillon d’or est un des temples les plus visités de Kyoto, si bien que le dispositif mis en place pour accueillir la foule se veut simple et efficace : des gardes crient sur les gens pour qu’ils avancent, en signalant qu’il y a d’autres endroits pour prendre des photos. On obéit et on se retrouve à marcher à toute vitesse sur le chemin qui longe le pavillon et une fois qu’on peut s’arrêter… on ne le voit presque plus. Bref, inscrit au patrimoine de l’Unesco, ce temple impérial est recouvert d’or et contiendrait des reliques de Bouddha.

Il existe bien entendu des dizaines d’autres temples plus beaux les uns que les autres à Kyoto, que je ne peux que vous conseiller !

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s