Japon#1 – le Tokyo moderne

La ville lumière, c’est Paris. Mais la ville-néon, c’est Tokyo. La mégalopole fascinante et bouillonnante est pour beaucoup l’emblème de l’ultra modernité. La capitale japonaise embrasse 33 millions d’habitants, rien que ça. Plongeon dans le grand bain – de foule.

La baie de Tokyo by night

Quand on arrive en viiille (), on peut ressentir un peu d’appréhension. Dans l’une des plus grandes villes du monde, il y a de quoi se sentir tout petit. Et pourtant, Tokyo est relativement simple d’accès. Il suffit de comprendre le fonctionnement du métro. Pas d’attente, des lignes partout, des gens disciplinés qui font la queue et des petites musiques enfantines aux arrêts (flippant). Le rêve de tout Parisien.

Le métro japonais

Hakihabara, l’électronique au summum

Hakihabara, ou Akiba de son petit nom, est le quartier incontournable de tout touriste – geek ou non. En sortant du métro, on entre dans un autre monde. Les tours Séga annoncent l’arrivée au paradis du jeu. Des étages entiers consacrés au jeu, aux figurines et au cosplay : costumes d’écolière, chiens-sandwichs et porte-clés parlants seront vos nouveaux amis, pari tenu. Prévoyez une bonne journée, on se perd facilement dans ce dédale hilarant.

Tours_sega_TokyoSéga, en veux-tu en voilà

Le jeu côtoie ici les l’électronique. Les grands magasins sont partout, mais face à ces géants, au ras du sol, les minuscules échoppes quasi souterraines et hyper spécialisées résistent. Robots, soudures, pièces détachées d’ordinateur, résistances… vous trouverez absolument tout si vous êtes un tant soit peu persévérant et connaisseur. Sinon, déambulez quand même dans ce bazar organisé, c’est un vrai plaisir de ne rien comprendre, aussi bien linguistiquement que visuellement.

building_Tokyo

Harajkuku

Autre incontournable de Tokyo, le quartier Harajuku. Ici, on voit des jeunes partout et les tenues vestimentaires valent le coup d’oeil. Le quartier abrite de nombreux magasins de la culture underground. Vous y trouverez des souvenirs très sympas, chaussettes chats, bracelets punks et autres drôleries.

HarajukuHarajuku, ambiance underground

Shibuya

L’un des quartiers les plus animés et le roi de la nightlife, c’est Shibuya. La fête est à l’honneur, les écrans des buildings montrent des pubs farfelues (ou juste japonaises en fait) et des hauts-parleurs crachent de la musique à fond dans la rue. Rajoutez à ça des cadres bien sous tous rapports, bourrés et pliés de rire parce que leur mallette est tombée (vu, à 22h) et vous avez une ambiance un brin survoltée.

Le quartier abrite le plus célèbre passage piéton du monde : Hachiko. Les Japonais respectent les feux tricolores comme si leur vie en dépendait. Un gentil papi nous l’a un jour fait comprendre par un grommellement très significatif lorsqu’on a innocemment traversé au rouge (rue pourtant déserte à 10 km à la ronde). Sur ce fameux carrefour géant, une fois le feu vert, on voudrait être Moïse et écarter les flots humains en deux. On se sent un peu lost in translation (il fallait bien le placer quelque part).

Le carrefour

Odaiba, île artificielle

Si vous prenez la ligne Yurikamome, vous vous rendrez sur l’île artificielle d’Odaiba, dans la baie de Tokyo. Sur l’île aux divertissements, c’est son petit nom en tout cas, vous trouverez de nombreux hôtels, des galeries commerciales, une grande roue, des jeux, mais aussi une réplique de la statue de la liberté et le célèbre Gundam grandeur nature (manga des années 80), le tout en bord de plage avec vue sur la ville (baignade interdite, ça tombe sous le sens).

Dans le prochain billet, l’autre côté de Tokyo : des temples, du calme et de la sérénité.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s