Mexico#1- ¡ Guadalajara !

Ça y est, c’est le grand départ vers le Mexique ! Allons explorer le centre-ouest du pays. Première escale à Guadalajara, ville de la Tequila, des mariachis et des charros.

paysages_Mexique Arbres-cactus et bétail autour de Guadalajara

Après 11h d’avion pour Atlanta, deux heures à l’immigration américaine et un petit sprint pour ne pas rater ma correspondance (ça commence bien), je me retrouve en salle d’attente à côté d’une vieille Mexicaine qui a décidé que je parlais un espagnol impeccable. On parle, ou plutôt elle parle, de l’Europe et de la vie chère (caro, caro à tout bout de champ), mais aussi du Mexique. Lorsqu’on peut enfin prendre place à bord de l’avion pour Guadalajara, je me crois tranquille. Grossière erreur. Un ado mexicain qui rentre d’un séjour de trois mois dans le Mississippi me tient la jambe pendant deux bonnes heures, malgré la fatigue redoutable.

Conclusion : j’ai adoré ce premier contact, avant même d’avoir posé le pied dans le pays, les Mexicains avaient déjà l’air très chaleureux et accueillants. Ça s’est confirmé durant le voyage !

Eglise_GuadalajaraIglesia, Centro

Guadalajara, perle du Mexique

Guadalajara, cette ville au nom quasi imprononçable (on dit très vite Guada pour s’en sortir), est la 2e plus grande ville du pays après Mexico. Forte de huit millions d’habitants (oui, quand même), la ville est impressionnante vue du ciel, surtout de nuit avec ses lumières. C’est la capitale de l’État de Jalisco, dans le centre-ouest du Mexique. Cette région, un peu moins touristique que les plages pourtant bétonnées de Cancún, recèle des trésors. Jalisco est connu pour ses combats de taureaux (la Charreria), ses mariachis, les fameux musiciens qui vous mettent une pêche d’enfer – si si, vous connaissez – et la Tequila. Vous avez compris, on ne va pas s’ennuyer !

Aparté : je ne suis pas allée à Mexico City par manque de temps. Le Mexique est au moins trois fois plus grand que la France. Sur la carte la capitale ne parait pas si loin, mais dans les faits ça fait presque 6h de route tout de même. Et puis ce sont deux immenses villes qui ont beaucoup de points communs, une suffit donc pour un court séjour.

Place_Guadalajara  Ah, le soleil en plein mois de décembre…

Après d’émouvantes retrouvailles avec mi amiga, mes premiers tacos (les premiers d’une longue série) et un verre de tequila pour faire passer tout ça, direction… le lit. Parenthèse culturelle, j’ai passé deux semaines chez mon amie. Profil : la trentaine, vit chez sa mère avec un de ses frères (la trentaine bien tassée). La famille chez les Mexicains, c’est le niveau au-dessus, même si mon amie vit chez sa mère pour de multiples raisons. En tout cas j’ai adoré leur côté vrai, fort et sensible lorsqu’ils sont ensemble. Ah, les liens du sang.

Mariachis_MexiqueLes mariachis répètent sur le pas de l’église, Guadalajara

Malls, voitures & co

Les grandes villes mexicaines ressemblent beaucoup aux villes américaines, proximité avec la frontière oblige. Des grandes avenues, où la voiture est le moyen de locomotion premier. Des shopping malls, ouverts sur le ciel, mais malls quand même. Mon amie était fière de me présenter La plaza del sol, le plus ancien centre commercial de la ville. Mouais.
La ville est immense et dynamique. Les restos/bars/boîtes (parfois les trois à la fois) à l’ambiance de folie fourmillent partout dans la ville. Un conseil : il vaut mieux aimer danser. J’y ai passé de sacrées soirées ! Mais allons voir le centre-ville (qui se fait à pied lui).

Centre_GuadalajaraFausse neige pour un hiver à l’européenne

El centro

Direction le centre donc. Une zone de la ville magnifique et typique d’une ville coloniale. La marque espagnole est clairement inscrite dans les bâtiments, mêlée à une touche mexicaine.

Cathédrale_GuadalajaraCathédrale de Guadalajara

De mignonnes places parfois ponctuées d’églises aux arabesques hispanisantes et de taquerias et restaurants (Des conseils sur la cuisine mexicaine ? Par là). La cathédrale et el Palacio de Gobierno (palais du gouvernement) sont les hauts représentants de l’harmonie du centre. Comme dans tous les centres touristiques qui se respectent, on aguiche le touriste avec des calèches, mais ça créer une atmosphère très agréable (pour une fois). Derrière la cathédrale se trouve le monument des grands hommes, où sont enterrés les hommes de Jalisco qui ont joué un rôle clé pour le Mexique.

Rotonde_monument_GuadalajaraLa Rotonde des Grands Hommes de Jalisco

On dépasse ce merveilleux ensemble direction le théâtre Degollado d’inspiration européenne (colonnes grecques). Tout au bout de la sympathique rue piétonne, trône l’imposant Instituto Cultural Cabañas. Cet ancien hôpital fut un orphelinat, puis une prison et enfin transformé en musée. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Mais les raisons de ce classement se trouvent à l’intérieur.

Instituto_Cultural_CabanasInstituto Cultural Cabañas, intérieur

Las murales

Guadalajara est aussi connue pour son peintre mural, Jose Clemente Orozco. Les fresques peintes à l’intérieur, à même l’édifice, racontent les mythes et les moments marquants de l’histoire du pays. Le muralisme est un mouvement artistique du XXe siècle qui s’est développé au Mexique. Orozco est particulièrement renommé pour son jeu de perspectives. Il est vrai que selon l’endroit où vous vous trouvez, vous ne verrez pas tout à fait la même chose. Prenez un guide qui vous expliquera la signification de chaque peinture, fascinant.

L’artiste a également peint une fresque immense dans le Palais du gouvernement, qui m’a presque plus impressionnée par sa taille. Elle représente Miguel Hidalgo, autrement appelé le Père de la Patrie, un religieux  qui a joué un rôle crucial durant la guerre d’indépendance contre les Espagnols.

murales_MexiqueHidalgo, Père de la Patrie

Entre nord et sud, traditions et modernité, Guadalajara est une belle ville synthèse du Mexique :
Ay ay ay ay! Guadalajara Hermosa…

Un petit creux à Guada ? Vous êtes à un clic de deux spécialités du coin !

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s