Les Cornouailles, terre celte

              En tant que Bretonne convaincue, je me devais de visiter la terre de mes camarades. Il fut un temps où nous étions unis, nos terres ne faisaient qu’un. Et puis la mer en a décidé autrement.

C’est donc parti pour un weekend à Penzance avec mes confrères Erasmus. 

Penzance est un petit port et une station balnéaire anglaise. Tout à fait sympathique, avec son esprit flibustiers et pirates. Ce qui m’a vraiment frappée, c’est la « réplique » du Mont Saint Michel, jusqu’au nom : St Michael’s Mount ! Petit aparté, la Bretagne et la Normandie se livrent un combat acharné depuis des années et revendiquent chacune la paternité de la 8e merveille du monde. Mais allons donc voir cet exemplaire de plus près. La légende raconte que l’archange St Michel serait apparu sur l’îlot encore vierge de toute transformation humaine – d’où la transformation humaine par la suite, la construction d’une chapelle et d’un château.

Le Mont, visible depuis Penzance, est à seulement quelques kilomètres. Nous longeons la plage.

Mont St Michel Michael

De loin, il ressemble vraiment à son homologue. C’est vraiment joli à voir de la plage. C’est marée basse, on peut donc y aller à pied. Un château trône au sommet (qui atteint 60 m !) ; pour y arriver, il faudra grimper ! La montée est ponctuée de mille et une plantes, l’îlot est un véritable jardin botanique, très fertile. Enfin l’arrivée, le château gris est massif et le drapeau de la Cornouaille flotte au vent. On se croirait de retour dans les temps incertains de Game of Thrones (GOT pour les intimes), ce qui n’est pas pour me déplaire. 

St Michael's MountVue depuis la montée vers le sommet du Mont

Le bout du monde

Après cette petite escapade, nous partons à l’attaque du bout du monde, au sens littéral. A une vingtaine de minutes en voiture, Land’s end est un site très touristique mais qui vaut tout de même le détour, pour peu qu’on s’éloigne des sentiers battus. On y découvre un magnifique point de vue sur la mer déchaînée ce jour-là, du haut des falaises majestueuses. Ca me rappelle ma Bretagne. Une bonne bourrasque et un temps gris ce jour-là n’attirent pas les foules et tant mieux. La nature est à nous !

Land's endUn temps de bout du monde

Dans les Cornouailles on passe un bon moment, on se ressource auprès de la mer  et du vent, des falaises et de la nature environnante. Bye bye les Cornouailles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s